Bozar: L’Europe et l’iconoclasme

0
93

L’EUROPE ET L’ICONOCLASME
SYMPOSIUM
12.12.2018 – 13:00

L’art touche et émeut. Il suscite tant la vénération que la destruction totale, et ce, quelle que soit l’époque. La controverse internationale à propos des caricatures de Mahomet, il y a quelques années, montre à quel point l’image est une arme puissante, mais aussi polémique. L’onde de choc qu’a provoquée l’État islamique en détruisant des sculptures antiques est encore dans toutes les mémoires. Qu’est-ce qui suscite une réaction émotionnelle chez les spectateurs ? Comme l’a montré la sémiotique, l’art n’existe que par la grâce de celui ou celle qui l’« utilise », le « lit », le « loue » ou le « condamne ». Plus les réactions générées par les images sont vives, plus l’œuvre devient intéressante. Bref. Bienvenue à ce symposium sur la complexité du langage visuel et l’impact de son utilisation.

Entrée libre, inscription obligatoire
Langue: anglais & français


Orateurs :

Ralph Dekoninck (Professeur UCLouvain, département des arts et de la philosophie)
Cosmoclasme. Les images de la destruction du système des objets du culte aux XVIe et XVIIe siècles

Koenraad Jonckheere (Professeur UGent, département des arts et de philosophie)
Un mouton dans la vallée de l’étrange. L’image manipulée

Barbara Baert (Professeur à la KULeuven, département d’histoire de l’art)
La statue de la femme qui saigne

Till-Holger Borchert (Directeur de Musea Brugge)
Le pouvoir innovant de la destruction

Joris Van de Moortel (Artiste)
Le son de l’iconoclasme à l’échelle

David Freedberg (Professeur d’histoire de l’art et directeur de l’académie italienne pour les études avancées en Amérique, université de Columbia)
Que reste-t-il à dire sur l’iconoclasme ? Destruction et suppression d’images à l’ère de la numérisation

Présidente :
Sabine van Sprang, commissaire Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, commissaire de l’exposition Théodore van Loon. Un caravagesque entre Rome et Bruxelles.

 Info & Inscription

Dejar respuesta

Please enter your comment!
Please enter your name here